More heads roll at Orchestre de Paris

Following the departure of music director Paavo Järvi and artistic advisor Didier de Cottignies, today sees the veteran head of press, Annick Boccon-Gibod, clearing her desk.

Last one, please turn out the lights.

Here’s Annick’s farewell note:

philharmonie_de_paris

 

Chers amis,

Ce message pour vous informer que je m’apprête à quitter mes fonctions d’attachée de presse et de responsable du protocole de l’Orchestre de Paris. Le temps est venu pour moi de prendre un peu de repos après un parcours de 31 ans à ses côtés.

Je tiens à vous exprimer ma reconnaissance pour votre écoute et votre disponibilité et l’intérêt que vous avez porté à la vie de l’orchestre pendant toutes ces années. J’ai toujours apprécié les échanges amicaux que nous avons su entretenir en toutes circonstances.

J’aurai grand plaisir à vous retrouver, car je compte bien garder le contact avec la vie musicale.

En attendant, je vous souhaite un très bel été.

 

Bien fidèlement à vous,

Annick Boccon-Gibod

share this

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on google
  • Thanks for the sensationalism of the title. Annick Boccon-Gibod is just going into retirement.
    And very fair to put a private e-mail on the net. This note is not a public note but a mail sent by Annick Boccon-Gibod to her professional address book.

  • It’s the secret and subversive influence of the modernist design of the building – bad vibes and micro waves of discontent. Shoe box designs make sure that every staff member wants to stay till their last breath.

  • >